De la joie d'être mère...

Publié le par Stephaniet

Bien le bonjour à vous qui passez par ici. Le billet du jour a pour objet de dresser un inventaire exhaustif des dernières oeuvres de mes deux terreurs…

A celles d’entre vous qui songent à avoir des enfants un jour, passez votre chemin, ou alors allez chercher le futur père recruté sur casting et montrez-lui ce qui suit. Si après ça il veut toujours faire un marmot, ne le lâchez pas, c’est LUI le bon !!!!

A celles qui ont des gamins déjà grands et qui haussent les yeux au ciel quand vous évoquez leurs premières bêtises en disant « mamaaaaan, t’en rajoutes pas un peu ? », allez les chercher aussi. Ils prendront conscience que si les gamins de 2010 sont capables de ce genre de boulettes, leurs gosses à eux feront probablement pire. Vous tâcherez cependant de dissimuler votre satisfaction en les voyant pâlir à l’idée d’un tel sort. Pas de sourire en coin, gardez-ça pour quand vous serez grand-mère !

A celles qui comme la ménagère goûtent aux joies de la maternité à temps plein, voire débordant, je souhaite de trouver ci-dessous de quoi prévenir les prochaines boulettes. Des fois que vos gamins à vous ne les aient pas encore faites celles-là !

Voici donc :

Mardi dernier : Bavoir piégé. Piégé ? Késako ? C’est simple : La ménagère, prévoyante, a fait l’acquisition d’un bavoir en plastique avec des manches pour petit Jean, qui depuis quelques semaines mange tout seul. Il déguste son plat pendant qu’elle cuisine pour le reste de la famille et quand elle se retourne, c’est pour constater qu’il a sagement vidé son assiette, pratiquement sans rien renverser. Comme ça mérite un bisou, la ménagère se précipite et embrasse sa progéniture en passant la main sur le bavoir, façon « oh ben il est bien plein le petit bidon, là ! ». En ôtant le bavoir, elle découvrira que si petit Jean n’a rien mis autour de l’assiette, c’est qu’il a tout fait passer ENTRE le bavoir et son t-shirt. Et qu’à la faveur du câlin, tout a été bien écrabouillé…

Mercredi dernier (et aussi il y a 15 jours, et une fois ou deux en mars…) : Atelier déroulage intégral d’un rouleau de Péku. Tentative, vaine, de dissimuler leur forfait en jetant les bouts du Péku précité dans la cuvette. Avec le tube de carton vide sur le dessus. La ménagère  songe depuis à suspendre le porte-rouleau à 2m du sol. C’est sûr, pour les invités ce sera moins pratique, mais bon, les invités ne sont pas là tous les jours. Eux.

Samedi dernier : Atelier vidage de deux boites de céréales neuves sur le sol de la cuisine. Avec piétinement minutieux, façon moulin à vent avec meule en pierre… Non sans avoir au préalable extrait les copeaux de chocolat et s’en être tartiné joues, vêtements et… chaussettes. NB : ranger dorénavant les céréales au grenier. Après tout, au Moyen-âge c’est bien là qu’on les mettait !

Lundi : Dégustation de coton-tige. Récupéré dans la poubelle. Celui-là n’avait servi qu’à enlever un résidu de savon liquide coincé dans un bouchon, mais bon…  « Petit Marseillais à l’amande douce », élu Saveur de l’Année ?

Aujourd’hui (deux fois) : Atelier « rangement de parc », avec application de la méthode maternelle du nettoyage par le vide. Employée dans une scraproom, ça donne un grand sac, un ménagère décidée, et une longue litanie de : « bon, ça j’en ferai jamais rien, poubelle ! ». Du coup ensuite il ne reste que le joli, et il y a beaucoup plus de place. Mise en œuvre par les terreurs dans une salle de jeu, la méthode débouche sur deux petites étagères contenant chacun 9 bacs de plastiques vides. Et un mètre cube de jouets. Devant.

Tout à l’heure : programmation d’une lessive avec « arrêt cuve pleine »…

 

Que du bonheur…

Publié dans Billets d'humeur

Commenter cet article

Brenda 02/07/2010 21:06


Que j'ai rit en te lisant ! Moi qui a très envie d'avoir un enfant, j'ai hâte de vivre ces moments là ! Je pense que sur le moment tu vois rouge mais que de jolis souvenirs !


Jess 02/06/2010 18:57


Encore un plaisir de te lire, j'y reconnais un peu de mon schtroumpfs là dedans (dernière trouvail, un playmobil dans le siphon du lavabo qui dixit le schtroumpf, était parti chasser le dragon!!)


scrapalili 01/06/2010 08:41


J'adore ta prose et je suis mdr derrière mon écran........j'ai connu ça aussi y'a quelques années en pensant que j'étais la seule à qui ce genre de truc arrivait !!! Que du bonheur les enfants,
sans eux, nos journée seraient vides..........ou plus calmes 'lol). Bisous à toi et à bientôt.


Stephaniet 01/06/2010 09:53



merci ! bisous !!



adeline bountynette 31/05/2010 10:39


mais non ce ne sont pas des terreurs, juste de gentils garçons qui font tourner maman en bourrique
et c'ets tellement drole quand c'est raconté chez les autres...

t'as pas de petit garçons qui déplient consciencieusement le linge que maman vient de repasser ? ou d'enfant qui nettoie la cuvette des wc au gel douche?
non?
ben ça va viendre!!!


Stephaniet 31/05/2010 11:14



Les miens se contentent de balancer par terre le linge plié. Ils ne se cassent pas la tête à déplier : ça se fait tout seul pendant la chute...


pour la cuvette WC, non, pour l'instant ils ne la nettoient pas. Ils préfèrent la salir...



Delph2704 31/05/2010 08:56


Ce qui est drôle aussi c'est que tu écris ça avec tant d'humour et de tendresse que dans 20 ans, ils ne t'en voudront même pas de raconter leurs exploits!!!


Stephaniet 31/05/2010 11:15



Mouais... On verra ça. Mais en tous cas je rirai bien quand les leurs s'y mettront !!!